Larry_et_les-_french_kids1 (1)

Le photographe à polémique Larry Clark n’arrête plus sa fascination pour les adolescents. On le connaissait pour ses immersions dans les quartiers défavorisés de New York, Los Angeles et Marfa (Texas) où il filmait la déviance des enfants. Là il décide d’aller un cran plus loin.

Pour son premier film en langue étrangère, il choisit de confier sa caméra à un adolescent, après lui avoir enseigné sa façon de filmer et d’étudier les skateurs. « S’ils boivent une bière, tu bois une bière. Tu restes avec eux, tu les écoutes, et tu poses des questions quand ils ne parlent plus. »

Le jeune poète nantais S.C.R.I.B.E, Mathieu, devra donc s’infiltrer dans les communautés skate parisiennes pour raconter l’histoire de quatre personnages : Théo, Hugo, Diane et Lukas.

C’est lui qui raconte l’histoire, mais il explique que dans sa quête de naturel, il s’est inspiré de la vie des acteurs. Il parle de scénario sociologique, avant d’expliquer : « Les personnages se sont incarnés dans des gens qu’on a rencontrés. Il faut que ce soit […] la personne au plus proche du personnage, et c’est très rare à trouver parce qu’il faut que ce soit naturel.»

Plus globalement, le webdocumentaire traite de l’impossibilité de communiquer, de l’ennui et de la distance, sur fond d’argent facile, drogue et exhibition. Des thèmes que Larry Clark connait très bien, et qui suit le fil rouge de sa carrière : le skate. À découvrir ci-dessous.

« The Smell of us » / Un été avec les kids de Larry Clark