Adventure #24 : Sun Lizards and Moon Wizards, Grèce

Trouvant son séjour en Grèce trop court, Avan Podhajsky a embarqué en compagnie de sa petite amie pour l'île paradisiaque Milos.

L’excitation s’est fait sentir aux alentours de six heures du mat’ lorsque nous avons survolé les maisonnettes blanches et le paysage aride. L’aéroport était petit, et il n’y avait personne à l’horizon. Les parents de ma petite amie Kelsey, qui avaient déjà réservé une location airbnb dans l’île, sont venus nous chercher. J’avais peur que ce soit trop cher et rempli de gros fêtards mais il s’avère qu’on peut parfaitement éviter cette partie de Mykonos. On passait nos journées sur des petites plages secrètes, tout en explorant des immeubles abandonnés et en s’immergeant dans la vie grecque. Une semaine plus tard, la famille de Kelsey est repartie. On trouvait le séjour trop court donc on a embarqué sur un bateau, pour un trajet extrêmement long vers notre nouvelle destination… Milos.

Le trajet en ferry a été une aventure à lui seul. Nous avons passé plus de douze heures sur ce gros tas de rouille. On observait les gens aller et venir tout en écoutant un groupe de jeunes tziganes qui jouait de la musique grecque traditionnelle.

On ne pouvait par rater Milos. Son paysage était si différent de ceux que nous avions vu sur les îles précédentes, avec ses pierres volcaniques rouges et violettes et ses villages de pêche hauts en couleurs faisant face à la mer. Nous n’avons pas pu résister à l’envie de rester un mois entier, c’était trop beau pour être vrai : le camping, les ballades avec notre scooter 50cc, les dégustations de cafés glacés Freddo et de pâtisseries grecques absolument incroyables pour un prix dérisoire. Certains soirs, où le vent soufflait fort, nous nous bâtissions des abris avec ce qu’on trouvait et on buvait du whisky le temps que ça passe. La plupart du temps, nous explorions l’île en longeant des routes de montagne se jetant sur des plages privées que nous avions pour nous tout seuls.

L’une de mes préférées était Sarakiniko, un endroit surréaliste. Une minuscule plage entourée intégralement de pierres issues de l’érosion des falaises. C’était comme marcher sur la lune.

Avan Podhajsky

stories-grece-cyclades-avan (1)

stories-grece-cyclades-avan (2)

stories-grece-cyclades-avan (3)

stories-grece-cyclades-avan (4)

stories-grece-cyclades-avan (5)

stories-grece-cyclades-avan (6)

stories-grece-cyclades-avan (7)

stories-grece-cyclades-avan (8)

stories-grece-cyclades-avan (9)

stories-grece-cyclades-avan (10)

stories-grece-cyclades-avan (11)

stories-grece-cyclades-avan (12)

stories-grece-cyclades-avan (13)

stories-grece-cyclades-avan (14)

stories-grece-cyclades-avan (15)

stories-grece-cyclades-avan (16)

stories-grece-cyclades-avan (17)

stories-grece-cyclades-avan (18)

stories-grece-cyclades-avan (19)

stories-grece-cyclades-avan (20)

stories-grece-cyclades-avan (21)

stories-grece-cyclades-avan (22)

stories-grece-cyclades-avan (23)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *