Sight / Les dérives de la réalité augmentée pointées du doigt

Que ce soit avec Nike et surtout Google, chez Les Others, on est les premiers à mettre en avant la propension à innover de ce genre de marque. D’un côté, prenons l’exemple de Google, quand on parle d’un projet de voiture pour aveugle où tout serait géré à distance par ordinateur, au final si tout le monde était équipé avec ce genre de véhicule, libre à nous de rêver à des routes sans excès de vitesse, sans accidents, où tout serait minutieusement réglé, chaque mouvement anticipé. Mais de l’autre, quand il s’agit de parler de la face cachée de l’iceberg, de désigner certains dangers, on est aussi là pour le faire.

En parlant d’innovation donc – et plus particulièrement de réalité augmentée – deux étudiants de l’Académie des arts de Bezalel à Jérusalem ont récemment décidé de pointer du doigt certaines dérives, certains dangers auxquels nous pourrions faire face dans le futur en continuant à entremêler toujours plus le réel dans le virtuel, et inversement …

Les deux jeunes réalisateurs se sont inspirés de la vidéo de Google présentant leur Glass Project (la firme Californienne souhaite mettre les lunettes sur le marché dès 2013).

Dans ce magnifique court-métrage, la marque Sight – fictive bien entendu – pousse le vice encore plus loin que Google en proposant des lentilles hyperconnectées qui offrent la possibilité à son possesseur d’entrer en interactivité permanente avec les objets mais également les individus. De plus, on remarque également que les deux étudiants ont voulu insister sur la gamification du quotidien où chaque tâche (se faire cuir un oeuf par exemple) devient un moyen de s’amuser. Là où la vidéo commence à communiquer une ambiance quelque peu malsaine c’est quand on observe les méthodes de drague du personnage principal lors d’un rencard au restaurant. Le profil online de la jeune femme en question étant initialement déjà passé au peigne fin, lors du date en off, l’homme est constamment stimulé, conseillé, encouragé par l’interface de Sight Systems qui ne le quitte jamais, et analyse les moindres réactions faciales de la jeune fille.

On remarque donc que cette vidéo nous délivre une vision relativement éloignée de celle prônée par Google et son Glass Project, la firme de Mountain View nous offrant une technologie silencieuse, nous aidant à améliorer certains aspects de notre vie sans pour autant que cela devienne malsain et surtout intrusif. Logique.

 

  • Calzone 06 August 2012

    Très bon article. Merci.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *