Latest Posts

Inspiration

Aventures

Adventure #23 : Fenêtres sur le marché, Mexique

De Los Angeles à Oaxaca, ou la belle d'histoire d'un aventurier qui tombait amoureux du Mexique.

C’était la première fois que je venais au Mexique et pour être honnête, j’étais un peu nerveux. On m’avait raconté tellement de choses extraordinaires sur cet endroit et j’avais vu tellement de photos que j’ai fini par me créer une image grandissante aux allures d’un vieux Western dans ma tête. C’était comme si je prenais l’avion pour rencontrer mon idole de toujours. J’étais surexcité.

Mes amis, avec qui j’étais arrivé, avaient pris chacun leur direction : 1 pour le Guatemala, 1 au Pérou et 1 qui retournait à Mexico. Pendant un mois, nous avions traversé la côte Ouest d’Acapulco à Oaxaca. On passait nos nuits à boire des micheladas et du mezcal en nous empiffrant de poisson frais, les yeux fixés sur l’océan comme des enfants.

Une semaine plus tard, je me suis retrouvé à San Cristobel De Las Casas en ayant l’impression d’avoir traversé le désert du Chihuanuan. En partant de Oaxaca, j’ai pris trois bus en seconde classe, 2 collectivos, j’ai fait de la moto, je me suis aventuré dans 2 séances d’auto-stop et j’ai beaucoup marché. Avec pour seule direction l’Est. Il me restait pas mal de temps donc j’ai décidé de me trouver une chambre et de ne pas bouger pendant un moment. J’aimais le style de San Cristobel, les immeubles pas plus grands que 2 étages et les petites ruelles formant un labyrinthe, une ville coloniale qui s’étendait tout autour d’une haute vallée dans la sierra, seule et paisible.

J’ai claqué 900 pesos pour une chambre poussiéreuse et pittoresque pendant 2 semaines. J’avais une petite fenêtre qui donnait directement sur la rue près des marchés où j’allais faire mes courses et du café du coin dans lequel je me rendais. J’avais l’impression qu’un siècle s’était passé depuis le moment où je m’étais assis, tout intimidé, dans cet avion qui partait de L.A. Le Mexique m’avait conquis et bien traité, j’étais heureux et amoureux des gens comme du pays.

Marley Marco Pasinetti

mexico stories marlee 24

mexico stories marlee 23

mexico stories marlee 22   mexico stories marlee 21

mexico stories marlee 20   mexico stories marlee 19

mexico stories marlee 18

mexico stories marlee 17   mexico stories marlee 16

mexico stories marlee 15

mexico stories marlee 14   mexico stories marlee 12

mexico stories marlee 11   mexico stories marlee 10

mexico stories marlee 9

mexico stories marlee 8

mexico stories marlee 7

mexico stories marlee 6

mexico stories marlee 5   mexico stories marlee 4

mexico stories marlee 3   mexico stories marlee 1

mexico stories marlee 2

mexico stories marlee 13

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *