Latest Posts

Inspiration

Aventures

Le printemps sur les hauts sommets suisses

Le Valais, c'est 41 sommets de plus de 4 000 mètres : La saison de ski n'est pas tout à fait terminée en Suisse...

La saison touche à sa fin, et le peu de neige tombé cet hiver s’efface progressivement. Pourtant le mois d’avril permet de profiter de jours plus longs et ensoleillés, offrant des conditions de ski – notamment de ski de rando – fabuleuses. Charles, du Fresh Air Club, a passé une semaine à sillonner les montagnes chez nos voisins suisses. Il en rapporte une dernière série enneigée avant de raccrocher ses skis.

 


 

A
u printemps, les températures sont douces et il faut monter plus haut pour trouver une neige de qualité. C’est d’autant plus vrai qu’au fil des saisons, les neiges arrivent plus tard et il devient difficile de skier en décembre. À noter pour les prochaines vacances : penser à partir à Pâques plutôt qu’à Noël.

Début avril je me suis donc rendu en Suisse, dans la région du Valais (voir carte), l’un des 26 cantons, pour parcourir les hauteurs locales. Entre ski de randonnée et ski alpin, les possibilités ne manquent pas pour les skieurs qui veulent jouer les prolongations.

JOUR #1 – La Haute Route

On démarre le séjour en trombe, puisqu’on emprunte les traces de la mythique Haute Route en ski de rando. Le parcours traverse les Alpes entre Chamonix et Zermatt. Après un réveil à l’aube et une première descente dans le brouillard et la neige fraiche, nous débutons l’ascension. Très vite, nous devons déchausser pour enfiler les crampons. Les skis sur le sac-à-dos, commence alors une pente abrupte. Vers midi, nous atteignons le Col du Passon (3,028m). L’effort est intense, mais le panorama incroyable.

Pour s’aventurer sur la Haute Route, un équipement complet est nécessaire : chaussures et skis de randonnée, peaux de phoques, couteaux, crampons, piolets, baudrier, corde et ARVA (appareil de recherche de victimes d’avalanches). La traversée complète demande 5 à 6 jours ponctués de veillées dans les cabanes Suisses.

 

JOUR #3 – Le Verbier

Le domaine de Verbier est le plus grand domaine skiable de Suisse, et comporte pas moins de 410 kilomètres de pistes ! Après un petit-déjeuner typique, nous montons jusqu’au Col des Gentianes (2,950m) pour un premier aperçu des pistes du domaine. Prévoyez un sandwich, et grimpez jusqu’au Mont Fort, le point culminant du domaine de Verbier qui domine la région à 3,300 m d’altitude. Vous y trouverez une vue à couper le souffle sur le Cervin, le Grand Combin et le Mont Blanc.

 

JOUR #5 – Arolla

La station d’Arolla dans le Val d’Hérens se trouve à plus de 2000 mètres d’altitudes et conserve un bel enneigement même en avril. Plus petite et préservée, c’est un Eldorado pour les freeriders à la recherche de pistes vierges ! Niveau décor, vous ne serez pas déçus : où que l’on soit, la vue est dégagée sur le Mont Collon (3,630m) ou encore la Pigne d’Arolla (3,800m).

Par ailleurs, Arolla se trouve être une étape de la mythique Patrouille des Glaciers, connue pour être “la plus difficile compétition par équipe au monde”. Tous les deux ans, des centaines de participants concourent en équipe de trois de Zermatt à Verbier en passant par Arolla. Soit une distance de plus de 100 kms pour un dénivelé total de plus de 4000 mètres.

Alors, vous prenez votre dossard ?

Merci à l’Office du Tourisme de Suisse pour ces très belles découvertes !

NE MANQUEZ RIEN !

Un bon bol d'air frais et de créativité, 
une fois par semaine 
dans votre boîte mail


MERCI BEAUCOUP !

Et à très vite...