Latest Posts

Inspiration

Aventures

Les 8 plus longs treks du monde

Des Etats-Unis à la Nouvelle-Zélande en passant par l'Italie ou le Népal.

Ça y est, vous avez usés vos chaussures de rando aux quatre coins de l’hexagone grâce à notre guide des 9 plus belles randos de France. Maintenant, vous rêvez de nouveaux horizons ? Pour fêter le lancement de notre septième volume papier dédié à la distance, on vous emmène à la conquête des grands-espaces, sur ces terres qui viendront à bout de vos semelles les plus épaisses.

● ● ●

Qu’ils soient corsés de cols d’altitude, tapissés d’étendues sauvages, ou piquetés de sites culturels et de rencontres avec les populations locales, ces sentiers géants déroulent leurs infinités, promesses d’aventures inoubliables. Des sentiers immenses et extrêmes, à l’échelle de nations qui portent dans leur ADN la fougue de l’exploration et la conquête des grands espaces.

Si vous êtes du genre à vouloir scorer, et ne pas supporter quand la poussière fait corps avec votre peau, déchaussez immédiatement : vous ne faites sans doute pas partie de ceux qui s’éclatent en trek. Car se lancer dans un trek c’est repenser sa façon de marcher et se livrer corps et âme dans un monde de lenteur où l’on ne résonne plus en kilomètres parcourus mais en heures de marche. Choisir de faire un trek, c’est décider de partir en quasi autonomie à la découverte de nouveaux paysages, de nouvelles cultures. C’est comprendre que rien ne s’obtient sans effort, et apprécier d’autant plus chaque découverte. Le lever du soleil silencieux, le rythme alangui de la vie en forêt, les pas qui s’enchaînent, les ­rencontres fortuites. Les treks ramènent à l’essentiel, au soi oublié que l’on retrouve, déconnecté de tout.

Bivouacs en pleine nature, sentiers sillonnant à travers d’épaisses forêt, ascensions à flanc de montagne… ces sentiers laissent présager des expériences qui sauront résonner en chacun de nous. Il est question de liberté, de dépassement de soi. Des aventures mémorables, solitaires, sauvages, au goût quelque fois amer. Des journées faîtes d’appréhension parfois, d’euphorie souvent. Un pas à la fois. L’important, c’est le chemin.

Des Etats-Unis à la Nouvelle-Zélande en passant par l’Italie ou le Népal, voici une sélection des treks les plus longs du monde.

1. Le Sentier Te Araroa, Nouvelle-Zélande

Caractéristiques : Distance: 3 000 km  | Durée: 4 à 5 mois
On y va pour : s’offrir le pack découverte nature-culture-histoire
Fuyez-si : vous êtes du genre sauvage et asocial, l’accueil chaleureux légendaires des kiwis risque de vous faire perdre vos repères !

Itinéraire: Cape Rainga – Northland- Whangarei Heads – Auckland – Waikato – Pirongia Mountain – Rivière Whanganui – Manawatu Wanganui-  Monts Tararua – Welligton – Parc national d’Abel Tasman – Parc National des lacs Nelson – Christchurch – Canterbury – East Ahuriri Track – Otago – Southland

©Daniel Chen
©Aleks Dahlberg / ©Felix Lam

Te Araroa, qui en langage maori signifie « Le long chemin », est un sentier traversant la Nouvelle-Zélande du nord au sud, de Cape Reinga à The Bluff. 1 600 km au Nord, 1400 km au Sud et des centaines de km de plages, de chaînes de montagnes boisées, de terres agricoles, parcs nationaux, volcans impressionnants et villes chaleureuses. Ceux qui l’ont arpenté vous le diront : c’est le contact avec l’accueil légendaire du kiwi et la rencontre de la culture Maori qui font l’attrait de ce chemin. Mais les paysages sauvages de la Nouvelle-Zélande ne sont pas en reste pour nous aguicher !

Quand, comment ? À parcourir du nord au sud, dès la fin du printemps, pour éviter que les cols des montagnes ne soient enneigés et le niveau des rivières trop hauts
Conseil: La marche à pied est un savoir-faire respecté et ancestral pour les Néo-Zélandais, ils seront donc ravis de partager un repas ou une histoire avec vous.

Retrouvez plus d’infos sur le site Te Araroa.

2. Le sentier des Appalaches, États-Unis

Caractéristiques : 3 500 km | Durée : 5 mois
On y va pour : s’immerger dans une atmosphère embrumée façon parcours de sioux
Fuyez-si : les visites surprises de lynx, ours ou wapitis ne vous tentent pas

Itinéraire: Mont Springer (Géorgie) – Great Smoky Mountains (TN/NC) – Max Patch (Caroline du Nord) – Grayson Highlands (Virginie) – McAfee’s Knob (Virginie) – Shenandoah Valley (Virginie) – The Presidential Range (New Hampshire) – 100 Mile Wilderness (Maine) – Mont Katahdin (Maine)

©Mika Matin
©Andrew Neel / ©Byron Johnson

Le long de la chaîne des Appalaches, on part du Mont Springer en Géorgie, pour rejoindre le Mont Katahdin, dans le Maine. En route, on traverse 14 états, 4 parc nationaux, un dénivelé cumulé de 157 kilomètres (soit 16 fois la hauteur de l’Everest !) et des centaines de sites somptueux. Sur cette transcontinentale mythique et sauvage, on alterne entre montagnes boisées où rôdent les ours, campagnes profondes des État-Unis, vastes forêts caduques, lacs d’altitude et torrents déchaînés. Sur les 4 millions de marcheurs qui l’empruntent chaque année, seule une poignée, les « thruhikers » (vrais randonneurs), le parcourent en entier. On peut aussi se contenter d’emprunter les plus beaux tronçons du sentier principal.

Quand, commentLa plupart des tronçons peuvent être parcourus du printemps à l’automne. On le parcourt généralement du sud au nord, car les mois de mars et avril sont plus cléments en Géorgie que dans le Maine.
Conseil: N’oubliez pas votre « bear canister », un gros bidon en plastique pour préserver votre nourriture des ours…

Plus d’informations sur le sentier des Appalaches par ici.

3. Great Himalayan Trail, Népal

Caractéristiques : Distance : 1 700 km | Durée : environ 4 mois
On y va pour : s’offrir une traversée mythique sur les chemins escarpés du toit du monde
Fuyez-si : le mal d’altitude s’empare souvent de vous, le climat de très haute-montagne est très éprouvant !

Itinéraire: Humla – Rara – Jumla – Dolpo – Annapurna – Manaslu – Ganesh Himal – Lantgang – Helambu – Rolwaling- Khumbu – Everest -Makalu Barun – Kangchenjunga

Souvent perçu comme un trek ultime, initiatique, où les routes hautes perchées côtoient un climat de montagne vigoureux, le Great Himalayan Trail est l’un des treks les plus techniques et les plus périlleux du monde. Reliant les itinéraires de trek majeurs dans la chaîne himalayenne népalaise, ce réseau de sentiers pédestres alterne entre cols à plus de 5000 m (dont deux à plus de 6000 m) et sentiers bas sillonnant au travers d’authentiques villages agricoles. De la région du Kangchenjunga jusqu’au Dolpo, le Great Himalayan Trail longe la frontière nord du Népal et franchit les plus hautes montagnes du monde, pour le bonheur des trekkeurs-alpinistes à la recherche de dépassement de soi. Des marcheurs fascinés par la découverte d’un monde hors du temps, imprégné de traditions millénaires.

©Remi Jacquaint
©Simon Matzinger / ©Yuriy Rzhemovskiy

Quand, comment ? Entre mi-août et fin novembre, dans le sens ouest-est (des régions du Dolpo vers celle du Kangchenjunga) ou bien est-ouest.
Conseil : Le Great Himalayan Trail, réputé difficile, demande de l’endurance et une bonne acclimatation à l’altitude.

Plus d’informations sur le Great Himalayan Trail par ici.

 4. Continental Divide Trail, Etats-Unis

Caractéristiques : Distance : 5 000 km | Durée : 6 mois 
On y va pour : pour se frotter au plus exigeant des sentiers transcontinentaux américains
Fuyez-si : vous n’êtes pas prêt à patienter plusieurs jours pour rejoindre un point de ravitaillement

Itinéraire : Waterton Lake – Glacier National Park – Hell Roaring Canyon – Bob Marshall Wilderness – Parc national de Yellowstone – Monts San Juan – Needle Mountains – Grays Peak – Mount Zirkel Wilderness – San Pedro Parks – El Malpais National Monument

©Breanna Galley
©Braden Collum / ©Sidney Pearce

Sur le fil des Montagnes Rocheuses, de la frontière canadienne à la frontière mexicaine, on progresse le long de la ligne de partage des eaux entre Atlantique et Pacifique, le Continental Divide. S’étirant sur 5 000 km, ce sentier continental traverse cinq états américains. Le long de la colonne vertébrale de l’Amérique, on sillonne entre les cascades et glaciers du Montana, les montagnes accidentées de l’Idaho, le désert rouge feu du Wyoming, les villages fantômes à l’ambiance western du Colorado et les hauts plateaux du Nouveau Mexique. Le parcours est fait de reliefs escarpés et ascensions sportives (c’est dans le Colorado, au pic Grays que l’on atteint le point culminant à 4349m d’altitude).

Quand, comment ? De début Avril à fin Octobre
Conseil: Il s’agit d’une marche de niveau modéré à très difficile (chaque année, une vingtaine de personnes seulement tentent de le parcourir intégralement)

Plus d’informations sur le Continental Divide Trail par ici.

5. Via Alpina, Alpes  

Caractéristiques : 5 000 km | Durée: 4 à 5 mois environ
On y va pour : 
s’offrir une traversée intégrale de l’arc Alpin 
Fuyez-si :
le vertige peut vous clouer au sol… la Via Alpina comporte quelques tronçons techniques

Itinéraire: Alpes juliennes – Alpes carniques – Dolomites – Zillertal – Karwendel – Wetterstein – Alpes du Lechtal – Allgäu – Silvretta – Alpes rhétiques (Grisons/ Ortles) – Alpes lépontines (Lombardie/ Tessin) – Alpes valaisannes – Alpes bernoises – Chablais – Mont Blanc – Alpes graies (Val d’Aoste/ Vanoise) – Dauphiné – Alpes cottiennes (Queyras/ Viso) – Alpes maritimes – Bas Piémont – Alpes ligures.

©Alexander Gachter / ©Eberhard Grossgasteiger
©Eberhard Grossgasteiger

Cinq itinéraires internationaux, à travers huit pays de l’arc alpin, 342 étapes journalières et plus de 5 000 km entre 0 et 3000 mètres d’altitude. Les chiffres sont posés, ne reste plus qu’à se lancer. Au coeur du plus grand espace naturel européen, la Via Alpina est avant tout une histoire d’amour. Celle de huit pays différents pour le patrimoine culturel et naturel des Alpes. Slovénie, Italie, Autriche, Allemagne, Liechtenstein, Suisse, France, Monaco : ce sentier serpente au milieu de ce berceau de l’alpinisme et refuge incontesté d’une nature sauvage.

Quand, comment ? Entre juin et octobre
Conseil: les itinéraires ne présentent pas de difficultés techniques et sont accessibles à tous les randonneurs

Plus d’informations sur la Via Alpina par ici.

6. Pacific Crest Trail, Etats-Unis

Caractéristiques : Distance: 4 240 km | Durée: entre 4 et 6 mois
On y va pour : se faire un revival du livre (puis film) Wild de Cheryl Strayed
Fuyez-si :
vous avez espoir de fuir la civilisation, le sentier est de plus en plus populaire

Itinéraire: El Campo (Californie) – Parc national de Kings Canyon – John Muir Wilderness – Parc national de Yosemite – Parc national Lassen Volcanic – Castle Crags Wilderness – Parc national de Crater Lake – Mont Jefferson – Forêt nationale de Mont Hood – Parc national du Mont Rainier – Parc national des North Cascades – Manning Park (Colombie-Britannique)

©Nathan Dumlao
©Ian Jones / ©Jeff Hopper

Du haut de ses 4240km, le Pacific Crest Trail est l’un des membres privilégiés, avec le Continental Divide Trail et l’Appalachian Trail, de la Triple Crown of Hiking, trio mythique de randonnées itinérantes à travers les USA. Finalisé en 1993, ce parcours légendaire parallèle à l’Océan, traverse du sud au nord la Californie, l’Oregon et l’état de Washington. Du maquis californien à la neige de la Sierra et de l’Oregon, on brave l’extrême chaleur et les nuits glaciales, la solitude, les rencontres fortuites avec les ours… Mais le PCT c’est aussi et surtout un périple où il est question de liberté, en immersion dans certains des territoires sauvages les mieux préservés du pays. Du parc national du Yosemite, à la zone de John Muir ou Glacier Peak, ou encore le démesuré Sequoia National Park, on progresse à travers sept parcs nationaux entre déserts, forêts, cascades et montagnes. Avis aux marcheurs chevronnés ou persévérants… Car chaque année, un peu moins de 200 personnes seulement parviennent au terme de ce périple légendaire.

Quand, comment ? Entre fin avril et fin septembre, pour éviter la neige dans la Sierra Nevada et arriver avant celle-ci en Colombie Britannique.
Conseil : En contournant les villes, ce trek demande généralement de faire des liaisons pour pouvoir se ravitailler. Organisation, endurance et volonté seront vos meilleurs alliés !

Plus d’information sur le Pacific Crest Trail par ici.

7. Le Sentiero Italia, Italie

Caractéristiques : Distance: 6,166 km | Durée: Entre 8 et 9 mois
On y va pour : flâner dans des bourgs méconnus, bercés par la mythique Dolce Vita italienne
Fuyez-si : vous avez prévu de vous nourrir uniquement de pizza, dans la forêt ça risque d’être compliqué…

Itinéraire : Trieste -Dolomites – Passo Stelvio – Grande Traversata delle Alpi – Parc national de l’Apennin tosco-émilien – Via Francigena -Parc national du Gran Sasso – Monts Sibyllins – Mont Vettore –  – Parc national du Pollino – Parc National de la Sila – Parc national de l’Aspromonte – Réserve naturelle du Zingaro – Santa Teresa Gallura

©Matt Sclarandis
©Simon Migaj / ©Tanner Larson

Départ de Trieste. 368 étapes plus tard, une percée de l’arc alpin, une traversée complète des Apennins, une descente en Sicile et en Sardaigne, et vous voilà arrivés à Santa Teresa Gallura. Du nord au sud, on traverse la botte par l’intérieur en serpentant le long de son épine dorsale. La route est longue, et les arrêts ne manquent pas : loin des stations balnéaires tendances et grandes villes touristiques, on se frotte à l’Italie rurale avec une belle découverte des majestueuses Dolomites, des vignobles opulents (à découvrir avec modération évidemment…) ou encore de la gracieuse Côte Amalfitaine.

Quand, comment ? Entre mars et octobre
Conseil : Si on compte la traversée en bateau c’est un peu de la triche certes, mais comment ne pas céder à l’appel fiévreux de la Dolce Vita…

Plus d’informations sur le Sentiero Italia par ici.

8. Trans Canada Trail, le sentier transcanadien

Caractéristiques : Distance:  24 000 km | Durée: 1 an et 4 mois
On y va pour:  pour découvrir le Grand Nord en version intensive
Fuyez-si : vous n’avez pas réussi à poser un congé sans soldes bien potelé…

Itinéraire : Newfoundland and Labrador (Canada) – Celtic Shores Coast Trail (Nouvelle-Écosse) – Confederation Trail (Prince Edward Island) – Fundy Trail Parkway (New Brunswick) – La Monteregie (Québec) – Caledon Trailway (Ontario) – Centennial Trail (Manitoba) – Itijjagiaq Trail (Nunavut) – Good Spirit Lake Provincial Park Trail (Saskatchewan) – Mackenzie River Trail (Northwest Territories) – Banff Legacy Trail (Alberta) – Dempster Highway (Yukon Territory) – Kettle Valley Rail Trail (British Columbia)

©Cayetano / ©Thomas Lefebvre
©Adrian

24 000 kilomètres d’aventures et de sublimes paysages, 13 provinces emblématiques de l’immensité et la diversité du Canada, un chemin unique reliant trois des principaux océans, dont la longueur est égale à la moitié de la circonférence de la Terre. Si les chiffres donnent le vertige, les paysages traversés, eux, donnent envie de plier bagage sur le champ. Initié en 1992 et finalisé en 2017, ce cadeau offert aux amoureux de la nature est aujourd’hui le circuit de randonnée le plus long du monde. Et l’un des plus beaux ! Faire un trek sur le Grand Sentier, c’est partir à la rencontre de la faune canadienne et sa beauté urbaine et sauvage. 

Quand, comment ? Le sentier est praticable toute l’année. L’été, il fera le bonheur des randonneurs, cyclistes et cavaliers et l’hiver celui des skieurs! 
Conseil: À pied, à vélo, en kayak, en paddle, à cheval… Tout est permis sur ce sentier entièrement interdit aux voitures !

Plus d’informations sur le Trans Canadian Trail par ici.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *