Latest Posts

Inspiration

Aventures

Adventure #21 : Passage Intérieur, Alaska

Paysages somptueux et ferrys sous le soleil : récit d'un voyage spectaculaire à la frontière américano-canadienne.

Les nuages n’ont pas très envie de quitter les montagnes. Dans le petit port de pêche d’Haines, je tue le temps comme je le peux en attendant mon ferry du lendemain. La ville est déserte. Il a même neigeotté ce matin. En cette fin d’avril, au sud de l’Alaska, l’hiver s’accroche. Dans quelques jours pourtant, je serai à Victoria, un millier de kilomètres plus au sud. Je me prélasserai sous les cerisiers en fleurs. Pour rejoindre le printemps de l’île de Vancouver, j’embarque dans le ferry du Passage Intérieur. Une dénomination géographique qui me fait encore penser à un lieu magique de la Terre du Milieu de Tolkien.

Je navigue des heures entières entre les montagnes toujours enneigées de la Chaîne Côtière jusqu’à Juneau, la capitale de l’Alaska. J’y reste une nuit chez une veuve qui anime sa vie en hébergeant des voyageurs et des jeunes américains venus faire leurs études dans la région. Je pars avec elle voir le glacier Mendenhall qui se termine au milieu des beaux quartiers.

De retour sur le ferry, je partage mon second trajet avec des adolescents en tournée musicale. Ce sont des collégiens autochtones et pendant le trajet, ils chantent et jouent du tambour. Le paysage change. Les montagnes, toujours enneigées, se couvrent de forêt au niveau de la mer. Prince Rupert est en vue après deux jours de mer. Je passe la frontière canadienne et embarque sur mon dernier ferry. Il fait déjà bon sur la côte Pacifique canadienne et la neige est maintenant loin. Je savoure, sur le pont, la brise printanière. La forêt pluviale est maintenant la seule à l’horizon. Entre les arbres, j’aperçois de temps en temps des cabanes de pêcheurs en bois mais globalement la côte est inhabitée. Je retrouve la terre ferme le lendemain à Port Hardy. Une femme me prends en stop et je rejoins le sud de l’île de Vancouver. Je suis en petite robe légère, le soleil me chauffe les épaules. Je viens de gagner trois mois de saison en quelques jours sur les ferrys magiques du Passage Intérieur.

Anne Aït-Touati

alaska-0072090

alaska-2407

alaska-2390

alaska-2361

alaska-2287

alaska-2269

alaska-2165

alaska-2145

alaska-2070

alaska-2064

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NE MANQUEZ RIEN !

Un bon bol d'air frais et de créativité, 
une fois par semaine 
dans votre boîte mail


MERCI BEAUCOUP !

Et à très vite...