Portrait / Sur les traces d’un surfeur Juif orthodoxe en Israël

La société israélienne compte de nombreuses cultures, religions et groupes ethniques différents. La religion Juive ultra-orthodoxe, parmi elles, implique de suivre un code vestimentaire particulier qui la distingue des autres groupes. De même, les membres de la communauté considèrent traditionnellement les loisirs comme une perte de temps, par opposition à l’étude des textes sacrés et à l’éducation religieuse en général. Un style de vie unique qui constitue l’un des plus grands désaccords entre religieux pratiquants et laïques du pays.

Gai Shtienberg – écrivain/photographe/surfeur – est israélien, justement, et il s’est intéressé au cas on ne peut plus atypique de Meir, un surfeur Juif orthodoxe de 34 ans. Élevé dans la laïcité, Meir prend sa première vague à l’âge de 12 ans et tombe amoureux de l’océan. Alors qu’il à 21 ans, il organise un trip autour du monde, et rencontre Mélanie  sur les plages philippines. C’est le coup de foudre. Un an plus tard, les deux se marient, et il faut attendre quelques mois après leur retour sur le sol israélien pour que Meir découvre la Foi. Il se convertit au judaïsme, ainsi que sa jeune épouse qui prend alors le nom de Nava.

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, il est hors de question pour Meir d’abandonner le surf à la religion. Au même titre que sa nouvelle (et grande) famille – Meir et Nava ont eu 6 enfants – les vagues cassantes des côtes israéliennes gardent une place de choix dans le coeur du « Baal Teshuva » (« celui qui a rejoint Dieu »). Shtienberg, qui l’a suivi pendant 6 mois pour réaliser un documentaire sur sa vie, explique que « dès qu’il peut, il roule jusqu’à sa ville natale, échange ses lourds vêtements noirs contre une combinaison et part surfer ».

Meir est reçu avec amour par les deux communautés auxquelles il appartient, pourtant perçues comme aux antipodes l’une de l’autre, et explique tout ça très bien lui-même : « Depuis que je suis devenu « Baal Teshuva », ma manière de surfer s’est beaucoup améliorée. Je suis devenu meilleur que jamais. Surfer dans la mer ouverte aiguise mes pensées, me calme et améliore ma coordination ». Reportage en images.

meir surf 1

meir surf 2

meir surf 3

meir surf 4

meir surf 5

meir surf 6

meir surf 7

meir surf 8

meir surf 9

meir surf 11

meir surf 12

meir surf 13

meir surf 14

meir surf 15

meir surf 16

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *