Latest Posts

Inspiration

Aventures

Le guide de Reykjavík, Islande

Le réalisateur Timothée Lambrecq nous emmène
dans les meilleurs lieux de la baie des fumées.

T
imothée Lambrecq, né en 1992, est un réalisateur et photographe français installé à Reykjavík. Aventureux, réservé et facile à vivre, il aime avant tout les voyages, les burgers et la musique. L’oisiveté n’est pas de son goût, tout comme trainer sur Tinder ou l’existence des Stan Smiths. Comme tout amoureux de photo, son moment préféré de la journée est lié à la lumière : au petit matin ou au coucher du soleil. Sa ville idéale : un mélange de Reykjavík, Berlin et Montréal.

guide-reykjavik-timothee-lambrecq-19

Comment décrirais-tu Reykjavík à quelqu’un qui n’y est jamais allé ?

Une ville à taille humaine entourée de paysages fabuleux et habitée par des personnes créatives, relax et faciles à vivre.

guide-reykjavik-timothee-lambrecq9

Comment te déplaces-tu dans Reykjavík ?

Je fais du vélo autant que possible. Quand le temps est clément, je fais du skate, et s’il fait trop froid, il y a toujours le bus, plutôt pratique.

Tes quartiers préférés ?

Le cœur de la ville, c’est le quartier 101, c’est là où la magie opère et où tout peut se faire à pied. Sinon j’avoue que la piscine du quartier 107 est ma préférée.

Le meilleur moment de l’année pour s’y rendre ?

En juin pour le solstice et le soleil de minuit, ou en novembre pour le festival Iceland Airwaves, qui transforme la ville en un complet terrain de jeu musical (et c’est la bonne période pour observer les aurores boréales).

POUR UN CAFÉ

Stofan Café. C’est comme à la maison, et les canapés sont encore mieux que chez soi. Tu peux y travailler ou juste chiller, et même y boire un café. Personne ne te mettra dehors pour squattage abusif. Et si tu veux retomber en enfance, tu peux tester les jeux de société. Sinon pour apprécier un vrai bon café de qualité, gare ton vélo devant Reykjavik Roasters, le spot incontournable des «caféophiles».

POUR UN BRUNCH

Le Laundromat Cafe. Un lieu unique à Reykjavík (même s’il en existe plusieurs au Danemark) où la décoration sur le thème du voyage t’aide à préparer le reste de ton trip en Islande. Et pendant que tu savoures un grilled-cheese ou un brunch, tu peux mettre tes vêtements à laver au sous-sol. Un vrai spot de voyageurs !

POUR UN DÎNER ENTRE AMIS

Tommi’s Burger Joint (Hamborgarabúllan) ! Plus besoin de le présenter, c’est un classique. Et en bonus : tu vas pouvoir mettre des couronnes (monnaie locale) de côté.

guide-reykjavik-timothee-lambrecq13

POUR DES BIÈRES PAS CHÈRES

Le duty free de l’aéroport (ahah), probablement le seul endroit où c’est une bonne affaire, le véritable 24/7 happy hour !

POUR UNE SOIRÉE DANSANTE ARROSÉE

Prikið (après minuit, quand les barmans font balancer les lampes au-dessus des gens) si tu n’as rien contre une petit piste de danse un peu bondée. Un sanctuaire pour les locaux qui viennent principalement y écouter du hip-hop. Si tu préfères l’électro, Paloma, ça marche aussi. N’oublie pas d’aller faire un tour au sous-sol, « underground » dans tous les sens du terme.

POUR UN CONCERT DE QUALITÉ

Húrra. Pas très grand mais en général une bonne programmation assez variée. Tous les artistes locaux connus sont passés par cette scène.

POUR CHINER

Spúútnik. Un savant mélange de vintage à la mode islandaise. Le staff est très sympa et vous les reconnaitrez sûrement de la veille à Prikið.

guide-reykjavik-timothee-lambrecq10

POUR UNE BELLE VUE PANORAMIQUE

Hallgrímskirkja, une église moderne, sans hésitation le plus haut point de vue de la ville. Panorama à couper le souffle.

guide-reykjavik-timothee-lambrecq12

POUR UNE BALADE

Le phare de Grotta. Peut-être mon spot préféré (et plus du tout secret), avec une source chaude pour détendre tes pieds une fois arrivé là-bas.

POUR L’ESCAPADE DU WEEK-END

Le Cercle d’or. Touristique mais toujours aussi impressionnant. Pour changer un peu, direction Stykkisholmur, un petit village de pêcheurs à l’Ouest.

Inspirations de Reykjavík

guide-reykjavik-timothee-lambrecq2

Les produits à ramener dans ma valise

Un pull typiquement islandais (complètement winterproof) testé et approuvé depuis des générations. Ou sinon ramène de la viande de requin faisandé pour ton pire ennemi.

Une chanson

Super dur de n’en choisir qu’une, vu que tout le monde produit des morceaux de qualité, mais Roll Up par Sturla Atlas est sans aucun doute en haut des classements.

Un livre

Beginner’s Icelandic ? Bonne chance…

Un film

Backyard. Un documentaire qui donne un aperçu de l’ambiance musicale locale.

Une personnalité

Unnsteinn Manuel Stefansson, une future légende.

guide-reykjavik-timothee-lambrecq11

guide-reykjavik-timothee-lambrecq19

guide-reykjavik-timothee-lambrecq20

 

Photos par Timothée Lambrecq (@moussti)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NE MANQUEZ RIEN !

Un bon bol d'air frais et de créativité, 
une fois par semaine 
dans votre boîte mail


MERCI BEAUCOUP !

Et à très vite...