Latest Posts

Inspiration

Aventures

Kenneth Goldsmith / Objectif : imprimer Internet en entier

kenneth goldsmith internet

Coup de projecteur aujourd’hui sur le projet farfelu de Kenneth Goldsmith. Le poète américain, récent premier lauréat du MoMa dans sa discipline et fondateur du site web Ubu Web – qui propose du contenu gratuit et avant-gardiste dans les domaines de la musique contemporaine, le cinéma underground et expérimental, les essais filmés ou encore la poésie sonore – s’est mis en tête d’imprimer sur papier tout ce que l’on peut trouver sur Internet. Et il a besoin de votre aide.

L’idée est simple : imprimez autant de ce qui se trouve sur Internet que vous voulez – que ce soit une page ou une cargaison entière – envoyez-le à Mexico City, et nous le mettrons en place dans la gallerie pendant le temps de l’exposition, du 26 juillet ou 26 août 2013.

Oui, vous avez bien lu. Et pour mieux comprendre ce qui motive Goldsmith, il faut se pencher sur le cas d’Aaron Swartz, un jeune informaticien et « militant de l’Internet » qui avait été deux ans plus tôt impliqué dans une affaire de fraude électronique. En 2011, il avait semble-t-il téléchargé et mis à disposition 4,8 millions d’articles scientifiques en les soutirant à la base de données universitaire JSTOR. Après la révélation de son identité, le jeune homme avait retourné les disques durs en promettant de ne pas les diffuser. JSTOR avait alors décidé de ne pas entamer de poursuite, contrairement au procureur des États-Unis Carmen M. Ortiz qui avait mis un point d’honneur à l’arrêter. Le 11 janvier 2013, Aaron Swartz (26 ans) est retrouvé pendu dans son appartement de Brooklyn, un mois avant le début d’un procès fédéral à l’issu duquel il encourait jusqu’à 35 ans de prison et 1 million de dollars d’amende.

C’est donc en hommage au jeune fraudeur devenu martyr du web que le poète a décidé de se lancer dans ce treizième travail d’Hercule : « La quantité de fichiers qu’il a libéré est énorme – nous ne pouvons commencer à comprendre la magnitude de son action qu’en essayant de la matérialiser et de la réaliser. Le but du projet est d’essayer de comprendre ça ».

Alors oui, la simple idée de rassembler sur papier ne serait-ce qu’un dixième de ce qui peut se trouver sur la toile est illusoire, mais le fond n’est évidemment pas là. Je vous laisse les coordonnées du projet, au cas où vous souhaiteriez participer.

LABOR
Francisco Ramírez #5 / Col. Daniel Garza / Del. Miguel Hidalgo
11830 / México D.F.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *