Latest Posts

Inspiration

Aventures

Le guide ultime pour réaliser des vidéos de qualité à l’iPhone

Toutes les étapes à suivre pour ramener des vidéos de vos prochains voyages

Il a suffi d’une vidéo d’Islande filmée à l’iPhone postée sur notre page Facebook pour éveiller votre curiosité et lancer des débats sur les méthodes utilisées, le matériel et le montage, en commentaires. On a donc décidé de vous présenter un dossier plein de conseils pour vous aider à réaliser des vidéos de qualité avec votre smartphone car comme le dit l’adage : « la meilleure caméra est celle que vous avez toujours sur vous ».


Photo de cover extraite de la vidéo d’Austin Mann : Iphone 6+ Camera Review

C
es dernières années, les comptes Instagram aux photos et vidéos 100% iPhone et les Mobile Film Festivals fleurissent partout dans le monde. On retrouve même des courts-métrages de grand réalisateurs entièrement réalisés à l’iPhone — à l’image de Détour de Michel Gondry — dans les salles obscures. Autant dire que les excuses de matériel et les phrases du genre « il fait de belles photos ton appareil » n’ont plus beaucoup de place dans les débats. Et c’est tant mieux ! Ce qui compte désormais plus que tout : le travail et la créativité.

Ne nous faites pas dire ce que nous n’avons pas dit : un matériel haut de gamme reste essentiel pour des productions professionnelles, publicitaires ou encore cinématographiques, mais votre iPhone (équipé de quelques accessoires) vous offrira tout ce dont vous avez besoin pour réaliser un court-métrage, un film de voyage, un report d’événement, un vlog ou autre.

Ici, nous n’allons pas aborder le style, la structure narrative ou tout autre aspect artistique qui donneront un fond solide à vos projets. En revanche, nous allons poser les bases techniques, pour que la forme soit parfaite et que vous puissiez vous focaliser sur la création.

Un dernier mot avant de commencer : aucune marque n’a payé sa présence dans cet article. Nous avons fait notre choix en fonction de nos préférences et du matériel que nous utilisons au quotidien. Aussi, nous sommes tous utilisateurs d’iPhone, mais certains conseils pourront tout de même être utiles aux possesseurs d’Android.

Sommaire

  • Avant de vous lancer
  • Focus et exposition : la fonction AF/AE Lock
  • L’application FiLMiC Pro : privilégiez le manuel
  • Résistez à la tentation : no zoom, no flash
  • Stabilisez vos plans
  • Utilisez des lentilles adaptées
  • Soignez la prise de son
  • Éditez vos images et montez votre film
  • Le matériel complémentaire
  • Bonus : ce guide à emporter ?

Avant de vous lancer

Cela peut paraître évident mais vous économiserez un temps précieux en suivant les 4 conseils suivants :

  • Libérez de l’espace de stockage sur votre iPhone : une fois les bons réglages mis en place, vos footages seront assez lourds, et il serait dommage que votre plan coupe en plein milieu à cause d’une mémoire pleine.
  • Nettoyez votre lentille avec un chiffon à lunettes : le plus beau travelling du monde ne vaut rien s’il est flou.
  • Passez votre iPhone en mode avion : pour éviter qu’un appel, un message ou une notification ne vienne interrompre le tournage.
  • Activez le mode économie d’énergie : il réduit certaines fonctionnalités et applications de votre iPhone pour vous permettre de filmer plus longtemps (dans Réglages > Batterie)

Focus et exposition : la fonction AF/AE Lock

De nombreux utilisateurs ne semblent pas connaître cette petite astuce pourtant essentielle. Pour éviter que votre iPhone ne refasse le point et modifie luminosité et contraste sans arrêt, et donc qu’il modifie le rendu souhaité, vous pouvez verrouiller le focus et l’exposition à votre guise. Indispensable dans les cas suivants :

  • Pour filmer plusieurs scènes au même endroit : vos réglages sont conservés d’une scène à l’autre.
  • Lorsque certains éléments sont mobiles ou que le focus est difficile : si l’arrière plan bouge, qu’une personne passe dans le champ ou que vous shootez à travers une vitre.
  • Pour préparer un plan rapide : un oiseau sur une branche ne vous laissera probablement pas le temps de faire le point. Préparez votre cadre et vos réglages, puis attendez son passage.

Pour activer la fonction AF/AE Lock, il vous suffit d’ouvrir la camera iOS et de taper l’objet sur lequel vous souhaitez faire le point sur l’écran. Au lieu de relâcher ce point, restez appuyé jusqu’à ce que s’affiche la bande jaune Verrouillage AE/AF.

Une fois cette fonction activée, réglez la luminosité en glissant votre doigt de haut en bas sur l’écran. Vos réglages sont prêts, vous pouvez filmer ! Cette fonctionnalité est également disponible pour les photos ou vidéos en slow motion.

L’application FiLMiC Pro : privilégiez le manuel

Si on peut gérer l’exposition ou le focus directement sur iOS comme vu précédemment, l’application par défaut de votre iPhone propose de nombreux réglages automatiques. C’est pratique au quotidien, mais pour augmenter la qualité de vos productions, il vous faudra reprendre la main.

C’est ce que permet l’application FiLMiC Pro. Son prix (16.99€) peut être repoussant à première vue mais sa simplicité et ses fonctionnalités multiples font l’unanimité parmi les vidéastes iPhone. Aussi, des tutoriels sont régulièrement postés sur leur site, pour débuter et configurer son application ou découvrir les nouvelles fonctionnalités. Voici celles qui nous intéressent principalement.

  • Le look film à 24 images par seconde : les films de cinéma sont tournés en 24 images par seconde (pour info, c’est 60 FPS – frames per second – pour les rencontres sportives télévisées). Si c’est principalement pour des raisons techniques, on s’est habitué à ce rendu qui nous plonge dans l’ambiance. Voir le tutoriel (00:43).
  • Des réglages supplémentaires, à sauvegarder : la résolution, l’objectif, le ratio, le format du son… Sélectionnez vos préférences puis enregistrez vos réglages pour les conserver. Idéal pour la consistance de vos projets. Voir le tutoriel (01:39).
  • La modification du focus pendant la scène : pratique pour jouer avec les objets, les plans et la profondeur. Un objet flou peut devenir net, et inversement, au cours du film. Voir le tutoriel.
  • Le Log Mode : à l’image du format RAW, il permet de garder un maximum d’informations sur l’image pour être plus libre lors de la post-production. Disponible seulement sur certains appareils. Voir le tutoriel.

La compatibilité avec le stabilisateur Dji Osmo, sur lequel nous reviendrons plus tard, le contrôle à distance via l’application FiLMiC Pro Remote (8.90€, mais les deux peuvent être achetés ensemble) et l’export personnalisé de vos clips font également la force de l’application.

Résistez à la tentation : no zoom, no flash

Encore une fois, les fonctionnalités de l’iPhone sont très pratiques au quotidien, mais si vous voulez éviter les surprises, il vous faudra suivre les deux conseils suivants.

  • N’utilisez pas le zoom : jusqu’à l’iPhone 7+, les smartphone ne possèdent qu’un seul objectif, et aucun « vrai » zoom (zoom optique, qui permet de faire varier la longueur focale) à proprement parler. Le zoom est numérique, c’est à dire qu’il recadre virtuellement votre image, qui perd ainsi en qualité. Pour filmer un objet lointain, approchez-vous !
  • N’utilisez pas le flash : préférez la lumière naturelle, ou, s’il fait nuit ou que vous filmez en intérieur, une lumière plus diffuse. Dans l’idéal, munissez-vous de softboxs. On peut en trouver de très correctes sur internet pour une bonne cinquantaine d’euros.

Stabilisez vos plans

Le plus gros défaut des vidéos réalisées à l’iPhone se trouve dans les footages qui tremblent. Si la technique « bras collés contre le corps » permet de filmer des plans de qualité, rien ne vaut un bon équipement pour les plans fixes, timelapses et mouvements linéaires.

  • Équipez-vous d’un trépied : nul besoin de justifier ici. C’est essentiel. Si vous possédez déjà un trépied pour votre appareil photo, il vous suffit de cliper un adaptateur dessus. Sinon, dégotez un trépied spécial smartphone qui rentrera dans une poche de veste. Il en existe des centaines, dès 5 €.
  • Équipez-vous d’un stabilisateur : s’il représente une belle dépense, un stabilisateur augmentera instantanément la qualité de nombreux plans, et donc de vos vidéos. Chez Les Others, on utilise le Dji Osmo Mobile (339€), qui offre une grande liberté de mouvement et se connecte très bien à l’application FiLMiC Pro, mais il existe beaucoup de choix en dessous de 200$ et le Zhiyun Smooth-Q (134€) semble ravir ses possesseurs.

Utilisez des lentilles adaptées

Pour varier les plans, et réaliser des vidéos de plus en plus abouties, munissez-vous également de lentilles spécifiques qui viendront s’ajouter sur votre iPhone. Macro, Grand Angle, Fisheye, Polarisant… il existe de tout et à tous les prix. En revanche, il faudra rester vigilant quant à la qualité, qui laisse parfois à désirer.

Il y a quelques années, on a testé le fisheye Olloclip, amusant mais un peu gadget (du coup on l’avait perdu au bout de 3 jours). Les gammes et les prix ont beaucoup évolué, la qualité a surement suivi. Dernièrement, c’est le grand angle des français de Pixter qui nous a déçu avec son rendu flou. Cette très jeune startup devrait rapidement faire évoluer sa gamme mais on vous recommande de rester à l’écart pour le moment. Enfin, nous n’avons pas encore pu les tester mais les critiques semblent s’accorder sur la qualité des lentilles Moment, dont la nouvelle gamme vient de sortir suite à une campagne de crowdfunding d’envergure.

En gros, nous n’avons pas encore trouvé notre bonheur, mais sommes à l’écoute de toutes vos recommandations pour nos prochains tests, avant la mise à jour de cet article.

Soignez la prise de son

Ici encore, vos besoins dépendent de la manière dont vous allez monter votre film (musique, voix, sound design, etc…) mais voici quelques règles de base à respecter.

  • Un micro cravate ou une perche pour les voix : permet de garder un son de qualité à distance, avec un sujet en mouvement, etc… Le Rode SmartLavPlus (48€) semble ravir ses possesseurs.
  • Un micro externe pour les sons extérieurs et le sound design : pour avoir la possibilité de diriger votre prise de son, d’ajouter une bonnette anti-vent et d’augmenter les performances du micro. De notre côté on utilise le Rode Video Mic Me (52,90€).

Editez vos images et montez votre film

Screenshot d’un tutoriel No Film School

Pour cette partie, nous préférons toujours faire l’édit et le montage sur desktop, à l’aide des classiques Final Cut ou Premiere Pro, pour des raisons de fonctionnalités mais surtout de confort. En revanche, des applications de plus en plus performantes existent sur iPhone pour ces deux étapes. Si vous êtes dans l’avion, vous pourrez donc vous tourner vers :

  • VSCO X : la très célèbre application de retouche photo vient de lancer une fonctionnalité pour éditer vos clips vidéo à l’aide de filtres. Baptisée VSCO X, elle fonctionne avec un abonnement (2$/mois) mais propose une version d’essai de 7 jours.
  • iMovie : c’est la plus classique mais elle reste l’une des plus efficace. Une fois vos footages édités sur VSCO, vous pourrez les monter sur la version iPhone de iMovie, qui est très similaire de la version desktop. Vous pourrez également ajouter des titres (même si les possibilités sont très limitées), de la musique, des voix-offs… De quoi faire un edit de qualité. Télécharger iMovie (gratuit).
  • Lumafusion : pour pousser un peu plus loin, Lumafusion propose d’éditer vos films sur plusieurs pistes, un aperçu en temps réel, un large panel d’effets et de transitions ainsi qu’un éditeur de texte plus travaillé. Télécharger Lumafusion (19.99$).

Le matériel complémentaire

Si vous souhaitez filmer à l’étranger, il peut être intéressant d’ajouter quelques cordes à votre arc en fonction de votre destination. Comme vous avez pu le voir sur notre compte Instagram, notre dernier voyage en Islande ne nous a pas offert autant d’électricité qu’on l’aurait souhaité, mais nous étions équipés. Voici une petite liste, non exhaustive, pour compléter votre attirail. L’idée est que tout votre matos tienne dans un petit sac à dos.

  • Des chargeurs solaires : pour avoir de la batterie en toutes circonstances. Goal Zero — qui domine le marché — propose une très large gamme, mais le matériel Waka Waka — qu’on a pu tester en Islande — est également de qualité.
  • Une batterie supplémentaire : comme pour les appareils photos, les basses températures peuvent réduire considérablement la capacité de votre batterie. Une issue de secours ne sera pas de trop.
  • Une coque waterproof : qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, vous serez prêt.
  • Un disque dur ou une clé USB direct iPhone : Apple est bien connu pour verrouiller ses appareils et empêcher au maximum la connexion avec d’autres marques, mais depuis quelques années, on peut transférer des fichiers sans passer par un ordinateur. On a trouvé un petit comparatif sur le blog iGeek.

Bonus : sauvegardez ce guide dans votre iPhone !

Entrez votre adresse email et recevez ce guide en version light, à importer dans vos notes iPhone, pour l’avoir toujours sur vous (et hors connexion) !


  • STR 30 January 2018

    Bonjour, Dommage que la fonctionnalité "je reçois mon guide" proposée en fin d'article ne marche pas. Super article au demeurant.

  • Léa 19 January 2018

    Merci beaucoup pour ce super guide !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *