Latest Posts

Inspiration

Aventures

Derniers jours d’été dans l’hémisphère Sud

Lorsque l'on vit en Nouvelle-Zélande, chaque journée ensoleillée est une nouvelle occasion de découvrir un endroit perdu de l'île.

Après avoir affronté les températures glaciales lors de 3 semaines de surf-trip dans les fjords Islandais, notre collaboration avec Volcom se prolonge de l’autre côté de la planète, en Nouvelle-Zélande. Fabien, membre du Fresh Air Club, nous y emmène pour un week-end ensoleillé typiquement Aucklander, équipé de la nouvelle collection de board-shorts en fibres recyclées de la marque californienne. 

 


 

I
l est 9 heures ce samedi d’avril à Auckland, et les planches attendent déjà sagement le départ sur le toit du vieux break Volvo. Après une semaine de violentes averses, le beau temps fait son retour. Ça ne durera pas : l’hiver arrive de ce côté-ci de la planète, les jours raccourcissent, et chaque rayon de soleil compte.

Lorsque l’on quitte le centre d’Auckland, on arrive presque sans s’en rendre compte au bout du monde. C’est que la Motorway, l’autoroute locale, nous amène très rapidement dans des endroits complètement déserts. La Péninsule de Coromandel offre une jungle dense et escarpée à seulement deux heures des buildings de la city. De part et d’autre de la route, et comme partout en NZ d’ailleurs, les moutons immobiles semblent pousser au hasard.

11h. En arrivant au pied de la Péninsule, le décor change sans prévenir, et on s’enfonce subitement entre les arbres. À l’ouest, la baie fait face à Auckland. À l’est, l’océan, les vagues, et quelques surfeurs esseulés qui profitent de l’eau transparente.

Ils ne sont pas gênés par les touristes, très peu nombreux à venir ici à cette période de l’année : il y a seulement quelques jours, la région était encore inondée. D’ailleurs, on ne sait jamais vraiment où vont ceux qui s’aventurent jusqu’ici. C’est tout juste s’il reste quelques batchs, les maisons secondaires des kiwis au style eighties inimitable.

La seule route praticable nous amène au bout de notre chemin à l’heure du déjeuner. Une plage complètement vierge, au bord d’une rivière qui sort de la jungle pour se jeter dans l’océan. Panorama dingue. Les planches trépignent d’impatience, on ne va pas les retenir.

Alors que le soleil décline déjà, après un détour par le bottle shop où l’on serre les dents en achetant sa canette à 5$, on s’étonne presque de croiser des gosses venus jouer au basket sur le playground du village. Mais d’où est-ce qu’ils sortent ?

17h45. Les phares jaunes éclairent la route du retour. Vivement l’été prochain.

Cet article a été rédigé en partenariat avec Volcom.

Les boardshorts de la collection Été 2017 utilisent des fibres issues de matériaux recyclés tels que des bouteilles en plastique, permettant de réduire le recours aux matières premières issues du pétrole. Vous pouvez retrouver la collection complète sur le site : www.volcom.fr

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NE MANQUEZ RIEN !

Un bon bol d'air frais et de créativité, 
une fois par semaine 
dans votre boîte mail


MERCI BEAUCOUP !

Et à très vite...