Latest Posts

Inspiration

Aventures

23 jeunes photographes français à suivre absolument

Au menu : bandes de potes, voyage, aventure, montagne, road-trip, ski, surf, skate...

Ç
a faisait un moment qu’on voulait vous proposer une sélection de nos photographes préférés et on ne pouvait trouver une meilleure occasion que notre premier photo contest pour le faire.

Dans la vie, et surtout dans l’art et la culture, il y a des questions auxquelles on ne peut pas répondre. Son film préféré, son album préféré, son photographe préféré. Ça dépend des époques, des courants, de l’humeur. Si je pensais me faciliter la tâche en me focalisant seulement sur les jeunes français, deux conditions qui écartent déjà des populations de talentueux personnages, mon article baptisé au départ les 10 jeunes photographes français à suivre absolument s’est vite transformé en les 15, les 20 puis pour finir, en les 23 photographes français à suivre absolument. Impossible de faire moins. Une sélection non exhaustive et hétéroclite de noms – dont certains que vous connaissez déjà – et de styles, dans le désordre, mais toujours dans l’esprit Les Others. Au menu donc : bandes de potes, grands espaces, voyage, aventure, montagne, road-trip, ski, surf, skate… Le bonheur en somme, en couleur, en noir et blanc, argentique et numérique.

 

Alex Strohl

Il nous fallait commencer par Alex Strohl pour de nombreuses raisons : d’abord, parce qu’il n’existe dans son portfolio aucune photo qui ne retienne notre attention. C’est à chaque fois grandiose, le plus souvent dans le nord et toujours de très haute qualité. Ensuite, car comme vous le savez peut-être, Alex nous a fait le plaisir de shooter la couverture de notre second volume papier, ainsi qu’une série complète à l’intérieur du magazine. Mais aussi et simplement car c’est l’une des superstars de la photographie outdoor, toujours en vadrouille pour des shootings rafraichissants, dont peuvent profiter ses abonnés Instagram, qui sont aujourd’hui plus de 1,3 millions.

Son matériel fétiche : différents boîtiers Canon
Plus de photos : FacebookInstagram – WebsiteTumblr

 

Théo Gosselin

En plus d’être un photographe de talent, Théo a bénéficié de l’explosion des plateformes sociales pour atterrir sur le devant de la scène. Véritable porte-étendard d’une jeunesse en quête d’évasion, le jeune havrais passe le plus clair de son temps à traverser les États-Unis de long en large, à se balader à poil et à faire des feux de camp avec sa bande de potes, dont de nombreux membres sont désormais devenus photographes à leur tour. Une vie d’amour et d’eau fraîche ambiance beat generation, qu’il poursuit sans relâche. Dernièrement, il présentait son bouquin Joe’s Road, imaginé et auto-édité avec sa compagne la talentueuse Maud Chalard, dont le nom ne devrait pas vous être inconnu. On a eu la chance de bosser avec lui à l’occasion d’une série photo dans notre troisième volume papier, et on a adoré !

Son matériel fétiche : Nikon F2
Plus de photos : FacebookInstagram – Website

 

Brice Portolano

Si comme son ami Théo, Brice passe beaucoup de temps sur la route, ses photos se focalisent plutôt sur l’humain qu’il rencontre au bout du chemin. Un vrai travail de documentaire autour de personnalités atypiques que l’on peut retrouver sur les magnifiques séries The Last FrontierBack To The Land ou encore Arctic Love. Ses derniers projets ? Une collaboration avec nos amis de What The Film en Namibie pour l’initiative Disconnect d’Adobe – auquel Théo à également participé -, ainsi que des shootings de plus en plus nombreux pour National Geographic Traveller, rien que ça !

Son matériel fétiche : un gros coup de coeur pour l’objectif 35mm f/2 de Canon
Plus de photos : FacebookInstagram – Website

 

Carnets de traverse

« Julie Sarperi + Renaud Bonnet – French Aesthetic Travelers ». Voici la description, on ne peut plus juste, que l’on trouve sur leur compte Instagram. Après plusieurs années à blogger par passion, ce jeune couple a réussi à transformer l’essai et à en faire son métier, et c’est bien normal ! Suivre Carnet de Traverse, c’est l’assurance de partir en voyage à tout moment, d’admirer des paysages à couper le souffle et de profiter de guides complets et pleins d’anecdotes pour préparer vos prochains trips. Un must donc !

Leur matériel fétiche : Deux Leica M9 avec deux focales (50mm et 28mm) qu’ils s’échangent
Plus de photos : FacebookInstagram – Website

 

Fabien Voileau

Est-il encore utile de vous présenter Fabien, notre petit chouchou ? Si vous nous suivez déjà, vous avez pu contempler son travail lors de l’exposition DESTINATION, découvrir ses tirages disponibles sur notre shop en ligne et le rencontrer dans le premier épisode de notre série vidéo PIECES. On ne va donc pas en rajouter cette fois-ci, on vous laisse cliquer sur les liens.

Son matériel fétiche : Un vieux Canon AE1 qu’utilisait déjà son père étant jeune
Plus de photos : Instagram – WebsiteTumblr

 

Sidi-Omar Alami

Comme quelques-uns de ses compères, Sidi a quitté la France et ses études pour traverser les États-Unis de long en large sur plus de 16 000 kilomètres, à la recherche de sensations fortes. Depuis, il parcourt les continents armé de ses appareils et nous livre des séries de clichés purs aux lumières douces, que l’on ne se lasse pas de contempler.

Son matériel fétiche : Canon 5D Mark III et Canon AE-1 objectif 50mm f1,4 fixe.
Plus de photos : FacebookInstagram – Tumblr

 

Vince Perraud

Pendant son adolescence, alors qu’il passe ses journées à faire du BMX avec ses potes, Vincent se fait une méchante blessure qui l’empêche de monter sur son vélo pendant un an. C’est là qu’il débute la photographie, comme un prétexte pour continuer à se joindre aux virées dans la forêt. Quelques années plus tard, le jeune homme est devenu l’un des photographes de BMX, de bagnoles et de motos les plus talentueux de sa génération et enchaîne les publications. Son style ? Élargir son champ de vision à l’environnement, aux paysages et aux ambiances plutôt que de se focaliser uniquement sur son sujet, sur un moteur ou un tailwhip. Pas besoin d’être fan de Porsche pour y trouver son compte donc. On prend la route ?

Son matériel fétiche : Pentax 67 et Minolta SRT 101 avec de longues focales…
Plus de photos : Instagram – WebsiteTumblr

 

Louis Garnier

Ami d’enfance du champion de ski freestyle français Kevin Rolland, le jeune photographe a fait ses armes en le suivant partout dans le monde depuis 10 ans. Il annonce sans conteste « lui devoir beaucoup » car il est « devenu photographe grâce à lui ». Un bon sujet d’étude qui a permis à Louis de devenir une pointure de sa discipline, enchaînant les photos en couvertures des magazines de ride. Mais malgré sa maîtrise de la photo de sports extrêmes, il demeure un éternel chercheur d’instants de vie, comme le prouve sa série La Rencontre – Adventure #14 – shootée dans l’Ardèche, que nous avions publié en juin 2014. Un talent à suivre de près.

Son matériel fétiche : Canon 1d Mark IV et Bronika moyen format
Plus de photos : Facebook – Website

 

Manu Fauque

En 2013, on découvrait Manu Fauque grâce a ses photos d’un road-trip aux USA et au Canada à bord d’un bus scolaire baptisé The Magic Bus. Plus tard, on l’a vu évoluer à travers les différents lookbooks de la marque OLOW alors qu’il multipliait de son côté les projets personnels très réussis. Aujourd’hui, à côté de la pub et de quelques projets musicaux, il signe des éditos mode colorés pour des marques comme l’Exception, VICE ou Converse. À suivre de très près !

Son matériel fétiche : un Canon 5D, un mju Olympus et un pola pour quelques projets persos
Plus de photos : Website – Instagram

 

Arnaud Teicher

Souvenez-vous, on vous présentait Arnaud Teicher dans notre sélection de 5 comptes Instagram à suivre #3. Un feed rempli de routes de montagne et de chalets en bois dans lesquels on aimerait bien passer nos soirées, au coin du feu. Arnaud se questionne sur la place de l’homme vis à vis de son environnement et trouve son inspiration dans différents domaines tels que la nature, l’art, et la littérature, en particulier le mouvement «nature writing». Entre 2012 et 2015, il a apporté une attention particulière aux cols alpin d’altitude, qui l’aident à identifier les différents aspects de la montagne. Un projet réalisé en moyen format argentique.

Son matériel fétiche : Fuji X (XT10) + focale fixe et chambre 4×5 et/ou moyen format 6×7
Plus de photos : Instagram – Website

 

Pierre David

Qui s’intéresse de près ou de loin au mode de vie lié au surf et au skate n’a pu passer à côté de Desillusion ces dernières années. Un label qui publie des bouquins, produit des vidéos et fait des collabs de fringues du plus bel effet, créé par Pierre David et son compère Sebastien Zanella. Depuis peu, Pierre s’est écarté du projet pour se focaliser sur la photographie et la réalisation. Beaucoup de contraste, de noir et blanc et un showreel de qualité, en collaboration avec Douglas Guillot. On a hâte de voir la suite !

Son matériel fétiche : Contaxt, Yashica , Canon 5d
Plus de photos : Instagram – Website

 

Guillaume Flandre

Guillaume ne compte plus les récompenses. Déjà lauréat du grand prix Talents Nomades Fujifilm 2014, il n’a cessé depuis d’enchaîner les publications dans les médias les plus prestigieux : National Geographic, le New York Times, Paris Match… Bien qu’amoureux de Paris, il ne manque pas une occasion de faire ses valises pour aller shooter avec brio de nombreuses autres destinations. C’est doux, paisible et coloré. On en veut encore !

Son matériel fétiche : Fuji X-T1 équipé d’un objectif 56mm f1.2 ainsi qu’un 10-24mm.
Plus de photos : Instagram – Website

 

Agathe Monnot

Un long voyage scandinave raconté sur le blog – Adventure #22 – et le tour était joué. Nous étions tombés dans l’univers d’Agathe et de son Canon AE1 qu’elle emmène partout. Des voyages, une passion pour les bords de mer, des illustrations, des projets annexes et des prints Modern Romance à vendre sur son shop… de quoi assouvir votre soif de road-trip !

Son matériel fétiche : Un canon AE1 plus vieux qu’elle
Plus de photos : Instagram – Website

 

IZBERG

Ils aiment les voyages, la micro-architecture – leurs idoles s’appellent Bernd et Hilla Becher – et les vieux appareils photos. Derrière ce petit nom – qui se prononce issbergue – se cachent Agathe et Florian, un couple de jeunes photographes basés au studio FONTA FONTA dans le 20e arrondissement de Paris. Leur portfolio nous permet de suivre leurs périples à travers la série IZBERG IN, qui nous emmène en Écosse, à Stockholm, au Maroc ou encore à Berlin. Des aventures originales, pleines de couleurs et de panneaux de signalisation. On en redemande !

Leur matériel fétiche : Canon AE1, Canon A35F, Minolta HI-MATIC GF et Canon Polaroïd 600 SE
Plus de photos : FacebookInstagram – Website – Tumblr

 

Mathieu Maury

Difficile de suivre Mathieu lorsqu’il commence à parler matos. Des noms d’appareils, de marques, d’objectifs, des « hyperfocales », des « back focus » qui fusent, à faire tourner en rond même les plus connaisseurs. Co-fondateur de Maison Carnot, une boîte de production publicitaire parisienne – qui a réalisé le désormais célèbre Paris Through Pentax -, il passe ses dimanches à arpenter les rues de Paris en quête de la street photo parfaite. À l’occasion, il embarque avec nous le temps d’un week-end pour shooter des sujets comme Cool Camping ou l’interview de Fred Goyeau et était encore de la partie pour notre troisième volume papier.

Son matériel fétiche : Leica M6 avec un objectif 35mm
Plus de photos :  Instagram

 

Pierre Belhassen

Après la street photo parisienne de Mathieu Maury, la street photo marseillaise de Pierre Belhassen. Ayant découvert sa passion lors d’un voyage à New-York en 2005, il enchaîne les pellicules de clichés pris sur le vif, sensibles et poétiques. Passionné d’argentique, celui qui voit la vie « comme un grand théâtre d’où peut surgir l’inattendu à tout instant » s’intéresse beaucoup aux villes de la Méditerranée, comme Istanbul ou sa très chère Marseille, à leur sentiment de frontières, au mélange des cultures. Également auteur, Pierre accompagne toutes ses séries de jolis textes, entre poésie et déclarations d’amour. Un artiste complet !

Son matériel fétiche : Leica M7 et Leica M240
Plus de photos : Instagram – Website

 

Sunrise Over Sea

La passion des pontons, des lacs, des Landes et un pseudo qui donne des envies de voyage… c’est ça Sunrise Over Sea ! Vincent et Carole, en couple dans la vie, vous emmènent cueillir des myrtilles, rénover leur nouvel appartement et faire des balades interminables sur les plages du Sud-Ouest dans un style des plus épurés. Un peu de calme dans ce monde de brute.

Son matériel fétiche : Canon 6D
Plus de photos : FacebookInstagram – Website

 

Gael Suchet

Peu importe la saison, on peut rider avec Gael et sa bande de potes. Les premières neiges, les dernières neiges, les petits pans de neige de juillet… Vous avez déjà pu apercevoir ses photos, accompagnées de celles de Raphaël Duchosal et Maxence Gallot dans la série L’ultime guimauve, de notre premier volume papier. Quand ça devient vraiment trop compliqué, il se tourne vers le surf et les bières entre potes. Des clichés bruts mais toujours très réussis, qui donnent envie de déménager.

Son matériel fétiche : Nikon f4s, Fm2n, Ricoh gr1s et Nikon d700
Plus de photos : Instagram – Tumblr

 

Elisa Routa

En photo comme dans la vie, on rencontre de vraies histoires d’amour. Celle que l’on entretient avec Elisa dure depuis le 1er avril 2014, date à laquelle nous avons publié sa Thérapie hivernale – Adventure #7 – sur le blog. Plus que les photos, c’est aussi et surtout les mots qui les accompagnent qui font la force d’Elisa. Du coup, on a remis le couvert à Chicago – Adventure #27 – et dans l’Oregon – Adventure #32. De la poésie et du journalisme pur, que l’on peut également retrouver dans nos trois premiers volumes papier ainsi que dans une tripotée d’autres magazines. La passion du surf et de l’océan avant tout !

Son matériel fétiche : Olympus Trip 35, Olympus OM 10, Zenith et Prakitca
Plus de photos : Instagram – Website

 

Kay 400

En 2012, Elie « Kay 400 » Kauffmann télécharge Instagram et y prend goût très vite ! Petit à petit, il comprend cadrages et symétries et devient rapidement addict à l’image, alors qu’il ne possède encore que son téléphone. Il quitte son boulot, s’achète un appareil et s’envole pour Los Angeles, une nouvelle passion en poche. Depuis, il ne quitte plus son matos, vadrouille en Europe et dans le monde entier pour faire des séries mais reste fidèle à Paris. Sa dernière lubie ? Programmer son réveil deux heures avant d’aller bosser et filer Place de l’Étoile pour photographier les touristes asiatiques qui débordent sur la chaussée. De notre côté, c’est sur ses photos de Namibie qu’on a craqué, mais l’ensemble de son travail vaut le coup d’oeil.

Son matériel fétiche : Leica Minilux et Fuji X100T
Plus de photos : Instagram – Tumblr

 

Benoit Renaux

Chez Benoit Renaux, rien n’est surjoué. Des skateparks, des soirées, des tatouages, des potes et des arcades ouvertes. Tout est photographié à l’argentique et scanné à la maison, laissant souvent le charmant contour noir sur les clichés. Des photos brutes que l’on peut retrouver dans le très beau bouquin de skate De Paris XXIV. Benoit profite aussi de sa belle gueule pour poser avec sa muse, et compagne, Eleonore, dans WAD ou dans des lookbooks très réussis. Le dernier en date, celui d’Hemen, shooté par Mélanie Bordas Aubies.

Son matériel fétiche : Voigtlander Bessa R, Olympus Mju II et un moyen format Pentax 67
Plus de photos : Instagram – Tumblr

 

Sarah Arnould

J’ai découvert le festival Wheels and Waves sur le portfolio de Sarah. Des motards, des plages, des surfers… le tout en noir et blanc dans une ambiance brumeuse avec le charme de l’argentique. Depuis, je jette régulièrement un coup d’oeil à son portfolio, qui propose des séries de voyage, quelques éditos mode et des projets personnels très réussis. C’est simple, c’est beau, c’est efficace. Ça donne envie de dénicher un Canon AE1 sur le bon coin et de claquer la porte.

Son matériel fétiche : Canon 6d, Leica M6 et Canon AE1
Plus de photos : Instagram – WebsiteTumblr

 

Vincent Desailly

C’est moins voyage, c’est moins Les Others, mais comment ne pas présenter Vincent dans un article comme celui-ci ? Fondateur de feu Snatch Magazine, qui a longtemps été l’une de nos lectures favorites, Vincent alterne habilement entre documentaires (Tony Lamouche, Fondazione Prada ou Hip-hop in Baton Rouge) et éditos mode (pour VEJA par exemple). Aujourd’hui, il shoote des couvertures pour M Le Monde et continue son pèlerinage annuel à Cannes. On vous conseille de garder un oeil sur lui !

Son matériel fétiche : Mamiya 7 II avec un 80mm, Nikon F100 et Nikon D800 avec un 35mm ou 50mm.
Plus de photos : Instagram – Website

Ça a été trop dur de choisir, nombreux sont passés à la trappe pour cette première édition mais seront présentés dans la prochaine : Monsieur Tober, Louie Salto, Yann Audic, Maud Chalard et bien d’autres…

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager et à nous rejoindre sur Facebook et Instagram.

NE MANQUEZ RIEN !

Un bon bol d'air frais et de créativité, 
une fois par semaine 
dans votre boîte mail


MERCI BEAUCOUP !

Et à très vite...